Catégories
Recettes santés

Les émissions des fermes industrielles et le gaspillage alimentaire pourraient perturber l'Accord de Paris

Une nouvelle étude indique que la production alimentaire est responsable d'un tiers de la production mondiale de gaz à effet de serre

En fonction de la façon dont les élections se déroulent, les États-Unis sont soit sortis, soit rejoindront rapidement l’Accord de Paris, l’effort des Nations Unies pour lutter contre le changement climatique. Mais selon une nouvelle étude en Science, les émissions provenant de l'agriculture et de la production alimentaire pourraient mettre les objectifs de l'accord hors de portée, même si toutes les autres sources de gaz à effet de serre étaient arrêtées. Le système alimentaire à lui seul «se réchaufferait probablement au-dessus de l'objectif de 1,5 ° C entre 2051 et 2063».

L'étude a pris en compte les changements présumés d'efficacité des équipements, mais aussi les changements potentiels de l'alimentation globale. «Les émissions de gaz à effet de serre des systèmes alimentaires ont augmenté en raison d'une combinaison de changements alimentaires – plus de nourriture en général, avec une plus grande proportion d'aliments provenant d'aliments d'origine animale – la taille de la population et la façon dont les aliments sont produits», explique le chercheur Michael Clark. Le gaspillage alimentaire est également un problème majeur. Selon l'étude, réduire de moitié le gaspillage alimentaire modifierait radicalement les émissions projetées.

Heureusement, il y a de l'espoir. «Nous devons faire un peu de tout», y compris augmenter les rendements des cultures pour freiner la déforestation et réduire le gaspillage alimentaire, selon Clark. Mais les régimes alimentaires des pays riches comme les États-Unis, le Royaume-Uni, l'Australie, le Brésil et la majeure partie de l'Europe doivent changer. Clark dit: «Ces pays sont principalement ceux à revenu moyen ou élevé où l'apport alimentaire et la consommation de viande, de produits laitiers et d'œufs est en moyenne bien au-dessus des recommandations (sanitaires).» Ce qui est difficile lorsque la restauration rapide est souvent moins chère et plus facilement disponible que les produits frais. Si nous devons changer le régime alimentaire mondial, nous aurons besoin de politiques et de gouvernements qui le rendent réellement accessible et abordable.

Et dans d'autres actualités …

  • Alors que les restaurants indépendants du monde entier luttent contre la pandémie, les chaînes de restauration rapide se portent globalement très bien et feront probablement plus de gains. (WSJ)
  • La Cour suprême de Washington a statué que les travailleurs agricoles ont droit à une rémunération des heures supplémentaires, après que deux anciens laitiers ont poursuivi l'État, affirmant que la Constitution de Washington consacrait les heures supplémentaires pour les travaux dangereux. (Presse majuscule)
  • L'industrie de la restauration pourrait ne pas se remettre de la pandémie avant 2023, et même dans ce cas, ceux qui réussiront seront principalement la restauration rapide et les restaurants à service limité. Les restaurants à service complet pourraient ne pas revenir à la normale avant 2025. (RB)
  • En raison des pics de cas de COVID-19, Paris interdit les plats à emporter, la livraison et les ventes d'alcool la nuit. (Entreprise Fox)
  • Les Steelers de Pittsburgh ont offert aux travailleurs électoraux locaux un dîner composé de «poulet, rigatoni, légumes, petits pains, tartes et plus». (CNN)
  • Trader Joe rapporte que 1 250 employés ont contracté le COVID-19 sur une période de huit mois. (NBC4)
  • Détendez-vous avec ce regard sur la façon dont les tire-bouchons ont évolué au cours des 300 dernières années. (Fast Company)
  • Cette bougie «2020 Scent» en couches a une couche qui sent le pain à la banane. (NYPost)
  • Veuillez honorer correctement les contributions de Philadelphie aux élections:

• Couverture Intel AM tous (E)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *